McGill en français

McGill en français
Retour à la liste

Nouvelles et évènements

Le français parlé, analysé, fêté et honoré… Voyez les évènements et les nouvelles qui ont marqué la communauté mcgilloise cet hiver.

 

  • Laurent Duvernay-Tardif ne fait aucun compromis

En février 2017, lorsqu’il a conclu un contrat record avec les Chiefs de Kansas City, Laurent Duvernay-Tardif s’est demandé s’il devait mettre ses études de médecine entre parenthèses. Il a finalement décidé de persévérer. Le 29 mai dernier, après quinze mois à jongler entre sa carrière sportive et ses études, il est fièrement monté sur scène pour recevoir son diplôme, sous le regard ému de ses premiers fans: ses parents.

Lisez l’article du McGill Reporter sur Laurent Duvernay-Tardif.

 

  • McGill honore deux figures marquantes de la société québécoise

Deux noms bien connus des francophones se distinguent dans la liste des personnalités choisies pour recevoir un doctorat honoris causa de l’Université McGill: Dany Laferrière, auteur mondialement reconnu et membre de l’illustre Académie française, recevra un doctorat honorifique de lettres, tandis que Monique Jérôme-Forget, femme politique ayant occupé plusieurs postes clés au sein du gouvernement du Québec dans les années 2000, se verra remettre un doctorat honorifique de droit.

Consultez la liste complète des récipiendaires de doctorats honoris causa 2018.

 

  • Exposition virtuelle: «Femmes, travail et chanson dans la France du XIXe siècle»

À partir d’éléments de la collection appartenant à la bibliothèque de musique Marvin Duchow, l’exposition « Femmes, travail et chanson dans la France du XIXe siècle » explore à la fois le travail des femmes et le regard porté sur elles dans l’industrie de la chanson populaire. L’exposition met en lumière les réactions face au changement du statut de la femme dans les années 1800.

Cette exposition est offerte en ligne sur le site de la bibliothèque de McGill.

 

  • Colloque de traduction: le traducteur militant

Traduire, c’est aussi interpréter un texte selon un certain éclairage politique, social, idéologique.

Depuis des temps immémoriaux, les traducteurs jouent un rôle actif dans l’évolution sociale et politique. En effet, ils ont porté des idées nouvelles à l’attention de leurs lectorats, constituant de ce fait de véritables agents de changement au fil de leur activisme et de leur médiation interculturelle. Le lien entre traduction et engagement est d’autant plus clair aujourd’hui que nous vivons dans un monde en proie à de forts soubresauts idéologiques.

Durant ce colloque tenu au Département de traduction de l’École d’éducation permanente les 26 et 27 avril derniers, des spécialistes de plusieurs universités à travers le monde ont discuté de la difficile tâche du traducteur et du lien entre traduction et engagement.

Consultez la page du colloque pour en savoir plus sur cet évènement.

 

  • Francofête 2018 sur les campus de McGill

Le français était à l’honneur du 12 au 23 mars sur le campus de McGill! Organisée dans le cadre de la journée internationale de la francophonie, cette fête en était à sa 3e édition. De nombreux organismes, acteurs culturels et gouvernements se sont rassemblés pour promouvoir la culture d’expression française. La Francofête, c’est aussi différents acteurs francophones de l’Université McGill qui s’unissent, année après année, afin de vous faire vivre cette expérience sur le campus!

Plusieurs concours et activités ont été offerts aux étudiants et aux employés pour découvrir la culture francophone et améliorer leur français.

Consultez la liste des activités offertes durant la Francofête 2018.

 

 

  • Chasse aux trésors numérique à travers l’histoire du Québec

Le 13 février 2018, dans le cadre des nouvelles activités organisées cette session par le Centre d’enseignement du français, le LLMFA a mis ses locaux à la disposition des étudiantes et des étudiants de McGill afin de leur offrir un atelier sur l’histoire du Québec. Cet atelier interactif, intitulé « Reconstituez l’histoire du Québec », a été offert dans le cadre de la série d’activités Langue et culture québécoises.

Deux animateurs ont présenté un aperçu de l’histoire du Québec, notamment le rôle des Autochtones et comment la colonisation a façonné la province. Entre autres, les participants en ont appris davantage sur l’histoire du Québec grâce à l’utilisation de ressources numériques, comme l’Encyclopédie Canadienne, pour amasser de l’information sur différents évènements clés de l’histoire. Par la suite, les étudiantes et les étudiants ont été invités à parler de leurs découvertes avec le groupe.

Consultez l’horaire des prochains ateliers de la série Langue et culture québécoises sur le site du Centre d’enseignement du français.

 

 

  • Raymond Théberge devient le nouveau Commissaire aux langues officielles du Canada

En poste à Ottawa depuis janvier, Raymond Théberge considère que la langue est « au cœur de [son] identité, la valeur centrale qui [le] définit. »

Originaire d’une communauté francophone du Manitoba, ce diplômé de linguistique de l’Université McGill a aussi été président de la plus grande université francophone hors Québec : l’Université de Moncton.

Son mandat en tant que commissaire aux langues officielles consistera notamment à veiller à l’application de la loi sur les langues officielles et à soutenir la préservation et le développement des communautés anglophones et francophones en situation minoritaire.

Pour en savoir plus sur Raymond Théberge, vous pouvez lire l’article qui lui a été consacré dans le McGill Reporter ou consulter sa page sur le site du Commissariat aux langues officielles.

 

 

  • Une Nuit Blanche magique et musicale

L’Université McGill n’était pas en reste lors de la dernière édition de la Nuit Blanche, le 3 mars dernier.

Deux évènements d’une grande originalité ont été proposés aux courageux qui ont bravé la froide nuit emblématique du festival Montréal en Lumière : d’abord, une visite guidée du Redpath Hall… à la lampe de poche! Voilà une façon atypique et grisante de découvrir les gargouilles, la galerie de portraits et les vitraux de ce monument du 19e siècle.

Ce côté fantastique a également été mis de l’avant par le McGill Chemistry Outreach Group qui a proposé une exposition de photos et des démonstrations sous forme de tours de magie. Intitulé « Le cirque de la chimie », le spectacle a émerveillé petits et grands.

Lisez le compte-rendu complet de la Nuit Blanche à McGill dans l’article du McGill Reporter.

Partager